Vendredi 15 septembre : 5ème journée et dernière étape

pour nos jeunes pèlerins de 1ère S ...

 

Pour cette dernière étape, et parce que la marche est aussi une invitation à penser, à échanger, à partager… des invités de choix sont venus  se joindre au groupe, pour les accompagner et les soutenir sur les derniers kilomètres…

 

Khairollah, originaire d’Afghanistan et salarié de notre établissement, a témoigné de son difficile parcours de migration dans un ouvrage publié par l’ISETA (Carnet d’exil), que les élèves (Prem S) ont pu parcourir avant la marche… et qui leur a donné envie de le rencontrer !

Jean-Bruno, originaire du Cameroun, et Diogo, venu de Guinée, tous deux demandeurs d’asile actuellement en séjour au CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) de Rumilly…ont bien voulu se joindre au groupe pour marcher et se laisser porter par de nouvelles aventures, avec la découverte du camping et du canoé sur le Rhône, une expérience inédite pour eux  !!

Chez nos invités, nous avons perçu beaucoup d’écoute, de curiosité, mais aussi d’empathie… à l’égard des élèves, bien fatigués pour certains, au terme de cette belle marche. Jean-Bruno a tenu à fermer le cortège, dans un esprit de solidarité et en distillant sa bonne humeur...

Une invitation aussi à prendre du recul face à l’épreuve proposée aux jeunes sur ce chemin de St Jacques… en écoutant par exemple le témoignage de Diogo, relatant une longue marche ininterrompue de 85 kilomètres dans le désert, souvenir douloureux de son parcours de migrant.

 

prets pour le canoe ! prets pour le canoe !  

 

Une journée ponctuée par des messages éducatifs, portés par les 2 enseignants à l’origine du projet, et par nos invités… mais également véhiculés à travers les interventions des partenaires de la journée (l’animateur canoé, ou encore le fondateur du GAEC au “flam’en vert”, qui a témoigné de son beau projet de maraichage biologique).

 

Merci à Jean-Bruno, Diogo, et Khairollah d’avoir accepté de faire ce petit bout de chemin avec les élèves et d’avoir partagé un peu de leur vécu et de leur entrain avec nous ! Et merci au CADA de Rumilly de nous avoir permis de les rencontrer.

Sans oublier les élèves qui se sont prêtés à cette riche aventure, et les enseignants qui ont nourri un tel projet.

 

Une belle leçon d’humanité, qui nous apprend l’importance de la solidarité dans les groupes, et nous invite à la sagesse et à l’humilité dans les épreuves de la vie !

 

 

Angèle Facy, pour la classe de Prem S. Septembre 2017