Sortie d’intégration au plateau des Glières pour les GPN

 

Mardi 12 et mercredi 13 septembre 2017, les étudiants de BTSA Gestion et Protection de la Nature de l’ISETA de Poisy sont allés passer 2 jours sur le plateau des Glières.

 

Lundi matin, nous avons été accueillis à la maison du plateau par Yoann Bunz, salarié du Conseil départemental de la Haute-Savoie mis à disposition du syndicat mixte des Glières. Il  nous a présenté le site Natura 2000 des Glières et l’Espace Naturel Sensible. Au programme, les aspects fonciers, les acteurs et les activités économiques, les enjeux écologiques des sites : belle entrée en matière pour nos jeunes qui ont pu avoir une première approche de thématiques qui seront approfondies au cours de l’année. Ensuite, montée sur la montagne des Frettes où nous avons traité de géologie, géomorphologie, d’habitats et d’espèces dont ceux d’intérêt communautaire/prioritaire à partir d’un lapiaz et des formations végétales du site. Nous avons ensuite continué le transect en descendant sur le plateau où nous avons vu de nouveaux habitats et de nouvelles plantes et quelques oiseaux mais la météo ne nous a pas été très favorable (grosses averses froides et ventées). Nous avons poursuivi en allant sur le versant opposé afin d’y découvrir d’autres habitats dont les pessières à Homogyne des Alpes : belle opposition de versant comme dans les livres Ensuite, nous sommes partis en direction du refuge de Spée : nous en avons profité à la faveur d’une accalmie pour faire de l’ornithologie (mésanges boréale, noire, huppée et troglotyte mignon…), de la botanique (travail sur les familles et les espèces) et écouter un cerf bramant sur la montagne des Frêtes. Arrivés au refuge, nous sommes allés dans les alentours pour ramasser quelques champignons afin d’agrémenter le repas du soir : deux chamois ont daigné nous honorer de leur présence. La soirée s’est achevée autour d’un bon repas et d’un poêle qui étaient les bienvenus.

 

Mardi matin : réveil à 7h et petit déjeuner : après une nuit réparatrice mais courte pour certains, nettoyage du refuge !! Une fois terminé, nous en profitons pour regarder des chamois sur un versant à proximité du refuge puis attaquons la redescente vers le plateau.

Nous en profitons pour faire de la botanique, traiter de thématiques liées aux habitats et à leur état de conservation, et observer quelques oiseaux.

Une fois sur le plateau, malgré la reprise des averses nous obligeant à manger à l’abri de quelques épicéas et pins à crochets,  nous avons travaillé sur les tourbières (origines, formation, fonctionnement/dysfonctionnement et dynamique, typologies). Nous en avons profité pour voir quelques espèces (Drosera rotundifolia, espèce dite carnivore et protégée, Andromeda polifolia (espèce protégée), Vaccinium oxycoccos subsp. microcarpum (la canneberge à petits fruits, espèce protégée), Carex pauciflora (espèce protégée), et Scheuchzeria palustris (espèce protégée)) restituées dans les habitats et micro-habitats dans lesquels elles se rencontrent. Cela nous a permis de discuter des états de conservation de ces espèces et habitats, de leurs gestions et de leurs interactions avec le pastoralisme sur le plateau (maintien de milieux « ouverts » et lutte contre la dynamique d’évolution des tourbières, impacts des effluents, mise en défens…).

Nous en avons terminé en prenant connaissance du sentier pédagogique lié aux tourbières et en initiant une analyse de ses forces et ses faiblesses.

 

 

Malgré une météo peu favorable, excellente entrée en matière pour poser les bases de tous les modules qui vont structurer cette année scolaire. Les jeunes ont également pu se rendre compte des attentes et des compétences à acquérir.

Les étudiants et moi-même tenons à vivement remercier Yoann Bunz du CD 74, les gardiens du refuge pour leur accueil, leur amabilité et leur disponibilité.

 

Olivier Rollet, Co-responsable du BTSA Gestion et Protection de la Nature, ISETA, POISY.

 

 

Publié le 24/09/2017