Séminaire des lycées et CFA éco-responsables

« La restauration, un enjeu au cœur des établissements »

Chaque année, afin de faire un point sur les pratiques, mais surtout échanger et mutualiser les expériences, la région Rhône-Alpes et les autorités académiques invitent tous les lycées et CFA écoresponsables à participer à une journée de réflexion. A noter que notre UFA est, depuis l’an dernier, complètement intégré à la démarche. 

 

Nous avons été accueillis par Sylvie Gillet de Thorey, 1ère vice-présidente du Conseil régional et Philippe Meirieu, vice-président, délégué à la formation tout au long de la vie. Tout deux ont rappelé qu'en Rhône-Alpes, 69% des jeunes fréquentent la restauration scolaire, ce qui fait de la région le 1er restaurateur régional.

Ce séminaire, comme l'a rappelé Sylvie Gillet de Thorey vise à entretenir une dynamique de réseaux et d'échanges sur les projets des établissements, apporter des outils d'aide à la mise en oeuvre et maintenir une ambiance dynamique et interactive entre tous les acteurs de l'éco-responsabilité.

 

Afin de débuter la journée en musique, la région a fait appel à la chorale d'un lycée lyonnais. Reprenant deux titres de Noah et un gospel, ces élèves ont su séduire le public dont certains de nos éco-délégués présents :

Hugo Villanova (2nde), Louis Ladoux (Term BacPro Foret UFA), Claire Ravel et Charlotte Paillot (Term S), Nathan Masson (4ème A), Melody Becquelin (1ère bac Pro SAPAT) et Grégoire Cholat-Namy (BTSAQUA1), qui ont représenté l’ISETA et reviennent avec des idées plein la tête ! Merci à eux pour leur implication !

 

Après cet intermède musical, l'assemblée est entré dans le vif du sujet avec la conférence sur "l'alimentation et les jeunes" animée par Catherine Pinet Fernandes, sociologue.

Elle a décrit les différents comportements alimentaires des jeunes et leurs rapports à l'alimentation, en dissociant, lorsque cela était nécessaire, les comportements masculins et féminins ...

Ces constats incitent à tout mettre en oeuvre pour transformer "l'ancienne cantine" en véritable restauration scolaire.

Cependant, cela doit s'accompagner d'actions pertinentes afin de limiter certains écueils de la restauration scolaire, notamment celui lié au gaspillage alimentaire. En effet, la restauration scolaire enregistre le plus gros volume de pertes et de gaspillages (entre 179 et 200 g/personne/repas !).

Et sur ce point l’ISETA se situe bien en-deça de cette moyenne avec seulement 40g/pers/repas. L’objectif « 0 gaspi » n’est plus très loin.

 

Après cette conférence, nous avions le choix entre plusieurs ateliers (Comment rendre les jeunes acteurs dans la restauration de l'établissement? S'approvisionner en produits durables : un choix d'établissement. Lutter contre le gaspillage alimentaire : quelles opportunités? Education et alimentation : comment mieux faire ses choix ? Comment décliner les enjeux de la restauration dans les projets d'établissement? Contrats tripartites et évolution du dispositif des lycées écoresponsables. Comment accompagner les élèves/apprentis délégués dans leurs missions? COP21 : alimentation et changements climatiques.) ou des échanges libres dans un forum regroupant des partenaires et des établissements éco-responsables.

 

Le prochain séminaire sera peut-être l’occasion pour l’ISETA et les 8 autres établissements éco-responsables du CNEAP de participer concrètement au forum afin de mettre en lumière certaines actions, en particulier.

 

Nous avons donc profité de la journée pour trouver de nouvelles idées. Reste à développer les moyens disponibles pour les mettre en application !

 

Rédaction et photos : Stéphanie PARENT