Quand les forestiers

s'engagent pour le Grand Tétras…

Espèce relique des ères glaciaires, le Grand Tétras est depuis les cinquante dernières années une espèce en forte régression et qui ne subsiste dans notre région que sur le plateau du jura. Symbole d'une biodiversité à préserver, espèce parapluie par excellence (espèce dont l'étendue du territoire permet la protection d'un grand nombre d'autres espèces si celle-ci est protégée), son maintien passe aujourd'hui par des mesures de gestion spécifique de son habitat forestier, afin que l'oiseau trouve dans le milieu des sapins pour se nourrir l'hiver, des hêtres où se percher, des myrtilles et des fruits à déguster l'automne, des fleurs où nicher et où élever les petits en été…

 

Mais rien de tout cela sans une gestion forestière qu'une association, le Groupe Tétras Jura, se charge de faire découvrir et comprendre à des forestiers ou à des non forestiers.

 

Parce que pour les étudiants en BTS Forêt, la préservation de la biodiversité est souvent peu concrète, parce qu'il est important qu'ils prennent conscience de l'influence de la gestion de la forêt sur l'écosystème, parce que plus tard, ils seront peut-être confronter à la préservation d'espèces rares, parce que la gestion forestière pour le Grand Tétras est une gestion en futaie irrégulière adaptée, parce qu'une bonne gestion de la forêt avec un rôle économique rejoint en fait le rôle écologique qui préservera l'espèce, parce que s'engager aujourd'hui, c'est préserver demain… les étudiants de BTS se sont rendus dans le Haut-Jura, à La Pesse, où durant une journée, ils ont été formés à cette gestion spécifique et ont travaillé sur le Grand Tétras mais aussi la Gelinotte des Bois.

 

Au programme de cette journée, connaissance de l'espèce, exercice de martelage sur un marteloscope adapté à la problématique, observation de milieux favorables et défavorables à l'espèce, explication de la gestion forestière locale, découverte de travaux menés pour l'espèce, réflexion sur les logiques d'acteurs et les éventuels conflits, analyse des résultats du martelage au regard de la modélisation de l'évolution de la forêt… Tels ont été les thèmes abordés durant cette journée riche de multiples enseignements et de si belles images des futaies jardinées typiques des hautes-chaînes du Jura.

 

Conscient en tant qu'établissement de formation en environnement de l'importance de la biodiversité, l'ISETA est allé aussi plus loin en devenant membre de l'association Groupe Tétras Jura, association que l'on ne peut que féliciter pour la qualité de son travail, que l'on ne peut que remercier de nous avoir accueilli durant une journée mais aussi de prendre régulièrement des stagiaires de l'école et à qui l'on ne peut que souhaiter que leur combat et la préservation d'un si bel oiseau (et des multiples espèces associés à son habitat) devienne celui de tous, à commencer par celui des forestiers.

 

Souhaitons que nos jeunes étudiants, lorsqu'ils seront à leur tour forestier, en porteront désormais le message.

 

Plus d'informations sur le Groupe Tétras Jura : www.groupe-tetras-jura.org

 

Rédaction et photos : Sylvestre Vernier