Lionel Coquart

hommage

C’est comme étudiant que Lionel a fait son entrée à Poisy. Son passage fut si marquant que sitôt son diplôme en poche, l’école lui a proposé de devenir responsable de la formation dont il sortait : le CS Pisciculture.  Il faut dire qu’avec son doctorat de Physique, il était bien équipé le Lionel ! Après avoir hésité entre la Yaute en famille et l’université aux Emirats, il a finalement opté pour un brillant avenir de prof de physique chimie dans un peu toutes les classes de l’école.

 

N’allez pas croire qu’il avait fait ce choix pour se reposer ! Histoire de s’occuper un peu, Lionel a passé en même temps un diplôme d’ingénieur Agricole en formation continue. Une fois le diplôme en poche (encore un autre) il a pris la co-responsabilité du BTSA Aquaculture ainsi que la suite de Marcel Hausard dans des fonctions syndicales (à Poisy la fonction syndicale est une histoire de Physicien ?).

 

L’engagement de Lionel dans le syndicat CFDT - Fédération de l’Enseignement Privé- ne s’est pas limité  au niveau local mais également départemental, Lionel apportant un soutien réaliste à de nombreux collègues sans compter son temps.

 

Passionné de pédagogie, il était remarquable de par son humour acide, « paysan » et caustique qui a laissé à de nombreux élèves et étudiants des souvenir inoubliables. Ses « nez de bœuf », «burnes », « bitards » et autres nom d’oiseaux…lui étaient particulièrement chers. Chaque élève avait un surnom dès les premiers jours de formation. Lui seul osait et pouvait faire passer sans vexation des blagues et des surnoms parfois un peu « limites ».

 

Beaucoup gardent un souvenir ému de ces moments de cours particulièrement intenses mais cependant efficaces du point de vue de l’apprentissage.

Bon vivant, il était grand amateur de gastronomie,  de bons vins et de convivialité, c’était un partenaire incontournable des soirées festives, transformations artisanales de sanglier, fumage de poissons et fermentations diverses et bien entendu des dégustations qui suivaient…

 

Après de long mois de combat contre la maladie, Lionel nous a quittés mardi 14 janvier en fin de journée. 

 

Lionel nous manque