En BTS GF, on ne s'ennuie pas !

Les élèves nous racontent leur semaine…

Février 2014… Voilà une semaine bien riche qui s'est achevée.

 

Une fois encore, nous avons vécu au rythme de nouvelles expériences, de nouvelles découvertes toutes plus enrichissantes les unes que les autres (aussi bien d'un point de vue professionnel que personnel !)


Au programme ?


Deux jours de bûcheronnage, durant lesquels nous avons acquis les indispensables notions élémentaires de cette activité. D'un côté, nous avons eu droit  à une initiation théorique (méthode d'abattage, fonctionnement d'une tronçonneuse, affûtage, mise en sécurité, etc.) divulguée par M. Ours (ancien professeur d'exploitation à l'ISETA ayant à son actif plus de 30 ans dans la formation de futurs bûcherons). D'un autre côté, nous avons eu une initiation pratique avec l'abattage d'arbres de petit diamètre pour faire du bois de chauffage.


Mais pourquoi faire du bûcheronnage en gestion forestière ? Cela est peut-être surprenant, mais un bon gestionnaire doit nécessairement connaître les bases de cette activité, car il aura très probablement à faire au cours de sa carrière à des bûcherons. Il est important qu'il puisse avoir du recul sur leur travail afin, si besoin, de les guider, de les corriger, et de les orienter.

 

Durant la même semaine, nous avons également eu droit à une journée complète à Lyon. Accompagnés par M. Boursier, nous sommes allés à la rencontre des acteurs régionaux et institutionnels de la filière forêt bois. Nous avons ainsi découvert le rôle de de la DRAAF Rhône-Alpes, celui de la DREAL Rhône-Alpes et enfin celui du Conseil Régional. A chaque rendez-vous, nous avons eu la chance d'assister à des conférences organisées spécialement pour notre venue, découvrant le fonctionnement global de ces organismes. Les séances furent riches en échanges et cela nous a permis de comprendre, entre autres, le mode de fonctionnement de ces organismes, leurs ressources budgétaires, leurs objectifs par rapport à la filière bois et à leur propres missions et compétences, et de comprendre leurs interventions et actions au sein de la filière.

 

Enfin, le dernier jour de la semaine fut consacré à un projet de route forestière. L'occasion de mettre en pratique les cours de desserte forestière, en imaginant de toutes pièces le tracé d'une route sur laquelle un grumier doit pouvoir circuler afin de débarder les bois exploités. Nous nous sommes ici attelés à la minutieuse et très précise tâche de mesure de pente, de distance horizontale, de mesure d'angle avec un théodolite, etc.

Qui sait si, sur le long chemin qui nous attend, une telle réalisation ne nous attend pas au tournant ?
 

Au moins, à l'ISETA et grâce à toutes ces journées de terrain mis en œuvre par nos enseignants, nous serons préparés pour surmonter cette épreuve.