Adélie NANCHE, ACSE

 

 

Adélie Nanche ancienne étudiante de l’ISETA en BTSA ACSE est fromagère depuis quelques années. Elle a été salariée jusqu’au 31 Août 2017 chez Pierre Gay Meilleur Ouvrier de France et Fromager réputé d’Annecy. Depuis lors, elle met en place son projet de création d’entreprise. Son entreprise de traiteur et fromager, « l’Adélice » verra le jour en décembre 2017 juste avant les fêtes de Noël.

 

Elle répond à quelques questions sur son parcours lors d’un entretien.

 

Comment en êtes-vous venu à intégrer le BTS ACSE de l’ISETA ?

J'ai préparé et réussi un bac ES au lycée de l’Albanais à Rumilly avant de poursuivre mes études en BTS ACSE à l’ISETA. En effet, j'ai souhaité faire un bac général en amont afin de posséder un diplôme qui me permettrait de changer de branche si nécessaire. Cependant, mon père et mon frère sont producteurs laitiers près de Rumilly, aussi ce contexte familial m’a permis de découvrir très tôt les métiers liés à l’agriculture et ce milieu professionnel m’a toujours passionnée. Pour ces raisons, mes études et ensuite ma profession ne pouvaient dans mes rêves que forcément être orientées autour de l’agriculture.

 

De plus, les modules techniques et de gestion spécifiques du BTSA ACSE étaient ceux qui correspondaient le mieux à mes centre d’intérêt et à mon projet professionnel. En effet, la création ou la reprise d’entreprise m’attirais déjà, et je ne souhaitais pas suivre une formation uniquement technique. Intégrer la formation BTSA ACSE de l’ISETA a donc été une bonne opportunité pour moi.

 

 

Quel a été votre parcours scolaire et professionnel après le BTS ACSE ?

 

Pendant mes deux années en BTS ACSE, j’ai donc acquis de bonnes compétences sur les techniques d’élevage et en gestion de l’entreprise, mais aussi j’ai pu aussi prendre conscience qu'il était important de connaître le processus que suit le produit de l’auge des vaches laitières jusqu’à l’assiette des consommateurs pour aboutir à un bon fromage fermier. En parallèle du BTS, je travaillais régulièrement dans une fromagerie le week-end et cette expérience m’a renforcé dans cette idée. J'ai donc souhaité enrichir mes connaissances sur les domaines de la transformation et commercialisation des produits fermiers en poursuivant mes études pendant un an en certificat de spécialisation (CS) à l’ENILV de la Roche sur Foron.

 

À l'issue de cette formation, durant l'été 2015, j'ai postulé chez Pierre Gay fromager à Annecy. Cette embauche a été particulière car travailler chez un Meilleur Ouvrier de France était un rêve et je ne pensais pas avoir les qualifications requises pour être embauchée. J'ai seulement candidaté au départ pour un poste saisonnier (pendant les vacances scolaires) et finalement l'entretien a abouti à une embauche en CDI. Je savais d’emblée que cet emploi m'apporterait énormément dans ma vie professionnelle. Je peux témoigner aujourd’hui du réel privilège qui m’a été donné d’avoir pu travailler dans cette entreprise prestigieuse.

 

Le Concours National des Fromagers a été une grande étape de mon parcours chez Pierre Gay et un accomplissement personnel.  J'ai découvert l'existence de ce concours dès mon embauche car Pierre Gay et ma responsable m'en ont parlé dès les premières semaines. Aussi, l’idée de participer à ce concours a eu le temps de cheminer dans ma tête et progressivement l’envie de confronter mes compétences à celles d'autres fromagers de toute la France est née en moi. J’avais depuis déjà quelques années l'ambition de créer ma propre entreprise, et la participation à ce concours permettrait de me tester et en cas de réussite m’apporterait une notoriété qui pourrait m’être utile. La préparation à ce concours a commencé quelques mois avant la date prévue en janvier 2017, je me suis investi complètement car j'étais motivée et me suis à l’occasion découvert un mental de compétitrice.

 

Lorsque les résultats ont été proclamés, je n'y croyais pas !  3ème place au classement général au concours et 1ère place de la catégorie des jeunes de moins de 26 ans, c'était juste incroyable ! J'en ai tiré une expérience très enrichissante autant sur le niveau professionnel que personnel.

 

La préparation à ce concours m'a apporté de nombreuses connaissances supplémentaires (théoriques et pratiques). Ma réussite m’a permis de me faire connaître dans le milieu et de susciter aujourd’hui la confiance de mes futurs clients car elle apporte un gage de qualité, à leurs yeux. En effet, se lancer à son compte dans les métiers de traiteur et de fromager n'est pas facile lorsqu’on manque de notoriété et de preuves tangibles de ses compétences à faire valoir. Sur le plan personnel, j'ai également appris certaines choses sur moi, et je pense que c'est une belle récompense après tout le temps que j'ai investi dans la préparation de ce concours. 

 

La 1ère place au concours dans la catégorie jeunes de moins de 26 ans m'a aussi valu d’obtenir : " le prix Rabelais des Jeunes Talents". J'ai ainsi été reçue, ainsi que tous mes collègues des différents métiers de bouche (qui avaient reçu le même prix), au Grand Rex à Paris. Ce fut aussi une expérience formidable et inoubliable. 

 

Depuis fin Août 2017, j'ai quitté mon emploi cher Pierre Gay car je souhaite me consacrer pleinement à mon projet de création d'entreprise. Mon activité sera celle d’un traiteur buffet froid et d’un fromager. Pour l’exercer, je n'aurais pas de local commercial mais un laboratoire culinaire proche de mon domicile près de Rumilly. Le travail de traiteur consistera à la préparation de différents buffets froids et leur livraison sur le point de réception. Celui de Fromager sera orienté vers la création de plateaux sophistiqués pour tout événement professionnel ou particulier. Je me suis spécialisée dans cette pratique lors de mes deux ans passés chez Pierre Gay. »

 

 

En définitive, qu’est-ce que vos deux années en BTS ACSE à l’ISETA vous ont apportée ?

 

Elles ont été le catalyseur d’un parcours et d’une ambition. En effet, ces deux années ont renforcé mon envie d’être chef d’entreprise. Elles m’ont donné aussi des compétences qui me servent aujourd’hui. En effet, j’utilise directement aujourd’hui mes cours de gestion de BTS pour réaliser l’étude prévisionnelle de l’activité de ma future entreprise. Ce plan prévisionnel est une nécessité pour convaincre les banques de financer mon projet. Lorsque mon entreprise sera lancée j’aurais encore besoin de recourir à mes compétences en gestion économique et financière pour assurer alors sa pérennité. Mes compétences dans les techniques agricoles me servent aussi pour comprendre la genèse d’un produit de la terre à l’assiette afin de l’utiliser pour sélectionner les meilleurs produits pour mes futurs clients.